Objection de confiance

Objection de confiance
Les syndicats d’enseignants du canton de Neuchâtel, le SSP et le SAEN, ainsi que la Fédération des Associations de Parents d’élèves (FAPEN) annoncent le non-aboutissement de l’initiative « Pour une école équitable et efficiente ».
Lancée le 14 août 2018, l’initiative populaire cantonale « Pour une école équitable et efficiente » a ouvert le débat sur la problématique de l’organisation de l’école neuchâteloise, l’une des plus onéreuses de Suisse en raison d’une structure plus complexe depuis sa régionalisation en 2012. Pour rappel, l’école a alors été divisée en cercles scolaires communaux ou intercommunaux, amenant à la création de sept entités, chacune avec sa direction placée sous autorité communale.
 
Dans la rue, les Neuchâtelois, en particulier les familles, se sont montrés sensibles aux arguments du comité d’initiative. La thématique a aussi intéressé de nombreux partis politiques et députés de tous bords autour des mêmes constats :
- L’incohérence du pilotage de l’école neuchâteloise ;
- Les dysfonctionnements que cela engendre ;
- La perception d’une injustice dans l’accès aux prestations et les inégalités de traitement des élèves (accès au soutien, notamment), souvent liées à l’état des finances communales, qui mettent à mal le principe même de l’école publique ;
- L’hypertrophie du corps administratif induite par les nouvelles structures et la multiplicité des outils administratifs (sites, plateformes informatiques, etc.) des différents cercles scolaires dont le coût et la complexité de l’utilisation se font au détriment des prestations pédagogiques ;
- Le manque de transparence quant à l’augmentation des coûts de l’école neuchâteloise depuis sa régionalisation.
 
Paradoxalement, bien que sensibles aux inégalités des aides distribuées aux élèves en difficulté, de nombreux enseignants ne sont pas entrés dans la démarche, car ils ont perdu confiance en leurs
autorités et ne souhaitent pas donner davantage de pouvoir au canton.
Dans ce contexte, par cohérence avec les réticences exprimées par leur base, les comités des syndicats ont décidé de limiter leur propre investissement dans la récolte de signatures dans la rue.
Les raisons de la défiance des enseignants envers le canton sont nombreuses :
- L’épuisement dû aux nombreuses réformes imposées, peu réalistes, non abouties et menées sans financement suffisant ;
- Le manque de moyens dans le soutien aux élèves en difficulté face à l’augmentation de leur nombre ;
- La perception d’une menace sur l’existence des classes spéciales et terminales ;
- La dégradation de leurs conditions de travail et de leur rémunération, déjà la plus basse de Suisse ;
- L’explosion de la surcharge administrative.
 
Quant aux partis politiques favorables à l’initiative, ils n’ont pas souhaité s’engager activement dans la récolte de signatures, probablement par égard à leurs élus communaux.
 
Même si l’initiative n’a pas abouti, les initiants restent convaincus que l’organisation de l’école neuchâteloise doit être améliorée et qu’il faut dépasser le stade de la régionalisation de 2012. Ils considèrent que l’État doit assumer son rôle de garant de la cohérence pédagogique de l’école neuchâteloise. Une gestion plus efficiente doit également permettre d’orienter en priorité les ressources au service de la pédagogie pour le bien des élèves.
Dès lors, le SSP, le SAEN et la FAPEN continueront à se battre, par d’autres moyens, notamment pour obtenir :
- Une attribution équitable des moyens de soutien ordinaire tenant compte des disparités socio-économiques des régions, dans un cadre garantissant l’accès à une aide adéquate pour les élèves en difficulté quel que soit leur lieu d’habitation ;
- La mise en place d’une plateforme informatique unique, simple et efficiente pour l’ensemble des cercles scolaires ;
- Une analyse de l’augmentation des coûts de gestion de l’école après la mise en place de la régionalisation. Cela peut être réalisé en exploitant les données recueillies par l’Administration fédérale des finances (AFF) s’appuyant sur le modèle comptable harmonisé pour les cantons et les communes (MCH2).
 

Articles similaires

Journée mondiale contre le travail des enfants, 12 juin 2022 : NON au travail des enfants – OUI à une éducation de qualité pour toutes et tous!

Journée mondiale contre le [...]

13 Jun 2022

À l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants le 12 juin, l’Internationale de Éducation (IE) a publié une déclaration. Alarmé·es…

Lire
Renforcer l’AVS au lieu d’augmenter l’AVS

Renforcer l’AVS au lieu d [...]

25 May 2022

Les délégué∙es du SER réuni∙es à Chénens le 14 mai 2022 appellent les enseignant∙es à signer et faire signer l’initiative "Renforcer l’AVS au lieu d…

Lire
Pour un soutien renforcé sur la durée

Pour un soutien renforcé sur [...]

19 May 2022

Dès les premières semaines de la crise en avril 2020, le SER a interpellé les autorités à propos des difficultés diverses rencontrées par les élèves et…

Lire
Pour un gymnase en 4 ans après 11 années d'école obligatoire

Pour un gymnase en 4 ans après [...]

17 May 2022

Le SER a tenu son Assemblée des délégué∙es annuelle  le 14 mai 2022 à Chénens dans le canton de Fribourg. Les délégué∙es ont débattu du dossier de la…

Lire
Soutien à des collègues afghan·es

Soutien à des collègues afghan [...]

17 May 2022

Un groupe de réfugé·es afghan·es qui ont fui les talibans après avoir été pris·es pour cible pour avoir soutenu des enseignantes et défendu leurs…

Lire
Le SER'info 21 est arrivé !

Le SER'info 21 est arrivé !

28 Apr 2022

Lire
Semaine d'action mondiale pour l'éducation 2022

Semaine d'action mondiale pour [...]

25 Apr 2022

Protégeons l'éducation en situations d'urgence !

Lire
Malgré une saison difficile : 10'400 enfants sont partis en camps de sports de neige grâce à GoSnow.ch

Malgré une saison difficile : [...]

11 Apr 2022

Après une pause forcée qui aura duré de près de deux ans, des camps de sports de neige ont enfin pu avoir lieu au cours de cet hiver. Grâce à la plate…

Lire
L’éducation physique à l’école : des bienfaits au-delà de la motricité

L’éducation physique à l’école [...]

08 Apr 2022

L’éducation physique à l’école : des bienfaits au-delà de la motricité L’école est avant tout une école de vie. Y contribuent la lecture, l’écriture,…

Lire
Accueil des jeunes réfugié∙es : des ressources multiples sont nécessaires !

Accueil des jeunes réfugié∙es [...]

25 Mar 2022

La crise ukrainienne et l’exode des réfugié∙es préoccupent le Syndicat des Enseignant∙es Romand∙es. Il appelle les autorités à accorder rapidement les…

Lire
Poursuivre avec la lecture après la SRL

Poursuivre avec la lecture [...]

22 Mar 2022

Les nombreuses activités proposées par la Semaine romande de la lecture peuvent toujours être utilisées en classe.

Lire
La Semaine romande de la lecture est lancée

La Semaine romande de la [...]

22 Mar 2022

N'hésitez pas à consulter le site de la SRL et à organiser des activités autour de la lecture et du conte dans votre classe.

Lire

SER

Secrétariat du SER

Lundi, mardi, jeudi, de 08h00 à 16h30 et mercredi matin CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

David Rey, président Tél : 079 / 371 69 74

d.rey@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél : 078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net