Des conseils d'élèves dans tous les établissements du canton

Dans le cadre de la célébration des trente ans de la convention relative aux droits de l'enfant, le Conseil d'Etat valide la concrétisation de trois projets participatifs pour les enfants et les jeunes. Un nouveau prix cantonal des droits de l'enfant est lancé. Donner la possibilité à chacun de s'exprimer sur des questions qui le concernent dès son plus jeune âge est un des objectifs de législature du Conseil d'Etat. Ainsi, dans le cadre de son programme de législature 2018-2023, l'exécutif invite chaque citoyen à "participer à la co-construction d'un futur souhaitable". Il souhaite encourager l'intégration et la participation des enfants et des jeunes à la vie sociale, culturelle, civique et économique au sens de la loi sur l'enfance et la jeunesse. Dans cette perspective, le canton développe son action en faveur d’une citoyenneté engagée des enfants et des jeunes dans le cadre scolaire. Dès la rentrée de septembre, il y aura des conseils d'élèves dans tous les établissements du canton. L'objectif de ces conseils est d'instaurer le débat et la consultation au sein des établissements et d'établir un dialogue participatif entre élèves et direction concernant la vie scolaire. Dans le cadre extra-scolaire, les jeunes seront invités à débattre au sein du nouveau conseil de la jeunesse. Cet organe consultatif proposera des recommandations au canton et aux communes et émettra des avis sur les objets dont il pourrait être saisi. Pour les jeunes, c'est l'occasion de prendre leur futur en main avec des positions publiques et officielles. Afin de préfigurer ce futur conseil de la jeunesse, le canton organise, le 25 avril prochain, une journée participative. Il invitera une cinquantaine de jeunes à débattre, échanger et négocier sur des sujets d'actualités. Enfin, sur proposition de l'association 30 ans de droits de l'enfant, le Conseil d'Etat lance le Prix cantonal des droits de l'enfant. Ce prix annuel est doté de 5000 francs. Il récompense une action exemplaire en faveur des droits de l'enfant et qui soit modélisable. Le jury du prix sera composé de jeunes et le prix sera décerné chaque année le 20 novembre à Genève. Source: communiqué

28 milliards pour la formation et la recherche

Le 26 février 2020, le Conseil fédéral a approuvé le message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation (FRI) pendant les années 2021 à 2024 et l’a transmis au Parlement. Il prévoit une enveloppe financière de 28 milliards de francs. L’objectif est de maintenir la Suisse à la pointe dans le domaine FRI. La transformation numérique compte parmi les défis principaux à relever. La politique FRI pour les années 2021 à 2024 est accordée aux objectifs du Conseil fédéral pour la législature 2019 à 2023. Le point de départ est le suivant : « La Suisse maintient son excellence dans les domaines de la formation, de la recherche et de l’innovation et saisit les chances qu’offre le numérique. » Les priorités établies par le Conseil fédéral dans le message FRI sont énumérées ci-dessous. Formation professionnelle : la Confédération soutient, conjointement avec les cantons et l’économie, la formation de personnel qualifié tourné vers la pratique. Elle encourage des projets novateurs qui préparent la formation professionnelle à la transformation numérique et aux exigences de l’apprentissage tout au long de la vie. Des mesures spécifiques sont financées et mises en place pour promouvoir le potentiel indigène de main-d’œuvre qualifiée et plus spécialement les travailleurs âgés. En font notamment partie l’analyse de la situation et l’orientation de carrière pour les adultes de plus de 40 ans ainsi que la meilleure prise en compte des acquis. Formation continue : la Confédération encourage, conjointement avec les cantons, des offres dans le domaine des compétences de base chez les adultes, notamment dans la maîtrise de la langue, des technologies de l’information et de la communication et en mathématiques élémentaires. Elle soutient directement la formation continue afin d’aider les travailleuses et les travailleurs à rester en phase avec les exigences fondamentales du monde du travail et de l’évolution technologique. Transformation numérique : la politique FRI de la Confédération aide les acteurs à maîtriser et à façonner la transformation numérique dans tous les domaines. La Confédération poursuit l’effort initié par le « Plan d’action Numérisation » pour renforcer les compétences numériques dans le domaine FRI. Elle intensifie à cet effet la coordination entre la Confédération et les cantons. Elle soutient aussi le développement des compétences numériques et des capacités de recherche dans des domaines stratégiques (intelligence artificielle, Industrie 4.0, cybersécurité). Hautes écoles : la Confédération charge les institutions du domaine des EPF de jouer un rôle moteur pour l’innovation par l’excellence de leur enseignement et de leur recherche et le transfert de savoir. Au sein de la Conférence suisse des hautes écoles, elle soutient les universités et les hautes écoles spécialisées cantonales dans l’enseignement et la recherche, dans la formation de la relève, dans le renforcement de leurs profils et dans la coordination des domaines particulièrement onéreux. Encouragement de la recherche et de l’innovation : la Confédération finance le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) et l’agence Innosuisse – opérateurs efficients se réclamant du principe de la compétition. Le FNS se concentre sur la recherche fondamentale libre et la relève scientifique, tandis qu’Innosuisse couvre la recherche orientée vers les applications et menée par les acteurs de la science et de l’économie. La politique FRI contribue dans tous les domaines à un développement durable et à l’égalité des chances. Elle participe ainsi à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et soutient l’élaboration de la Stratégie pour le développement durable 2030. Par rapport à la période d’encouragement 2017 à 2020, le budget proposé par le Conseil fédéral pour les années 2021 à 2024 prévoit 2 milliards de francs supplémentaires, ce qui correspond à une croissance annuelle moyenne de 2,2 % au vu des estimations actuelles du renchérissement. Le volume financier et l’affectation proposée des moyens ont été fixés compte tenu de ces priorités du Conseil fédéral. Dans le respect des valeurs indicatives légales et des affectations fixes, ces ressources continueront à garantir un financement de base solide des institutions FRI. La valeur indicative légale de 25 % pour la participation fédérale aux charges de la formation professionnelle est dépassée tous les ans. Les contributions fédérales de base aux hautes écoles cantonales se fondent sur les coûts de référence établis par la Conférence suisse des hautes écoles et sont conformes aux quotes-parts fédérales prévues par la loi. Les moyens nécessaires à une participation aux programmes européens, plus particulièrement dans le domaine de la recherche et de l’innovation (dont « Horizon Europe »), ne sont pas demandés dans le cadre du message FRI pour les années 2021 à 2024, du fait que l’on ne connaît actuellement ni l’ampleur de ces programmes ni les possibilités de participation. Le Conseil fédéral préconise néanmoins de garder la vue d’ensemble de tous les moyens affectés au domaine FRI et propose, dès lors, de bloquer une partie des moyens supplémentaires en attendant que les conditions de participation se précisent : si la croissance annuelle cumulée des crédits inscrits dans le message FRI et des dépenses pour la participation aux programmes européens du domaine FRI devait dépasser la marque de 3 %, la croissance des crédits inscrits dans le message FRI serait limitée à 1,7 %. Au cas contraire, le Conseil fédéral pourrait lever le blocage des crédits. Tous les quatre ans, le Conseil fédéral soumet aux Chambres fédérales un message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation. Il y dresse le bilan de la période en cours (2017 à 2020) et fixe les objectifs, les mesures et les crédits pour la nouvelle période. source: communiqué

SER'info 10

Le SER'info 10 est publié!

À la collègue inconnue

La SPG et la FAMCO s'unissent pour produire un clip dénonçant les coupes massives dans l'enseignement: 197 enseignant·es s'affichent dans un clip "À la collègue inconnue". 197 comme le nombre de postes supplémentaires demandés par le DIP et refusé par une majorité du Grand Conseil. En décembre 2019, le Grand Conseil a biffé du budget 2020 les 412 postes que le Conseil d'État considérait nécessaires à un fonctionnement pérenne du service public. Parmi ces postes, 196,9 étaient destinés au DIP. Le Conseil d'État ne nourrissait pourtant pas d'ambitions exagérées, mais seulement de suivre l'évolution démographique du canton sans surcharger les classes, d'introduire l'enseignement de l'informatique, d'assurer un suivi psychologique des élèves en situation difficile; seulement de pérenniser une école publique genevoise censée offrir à chaque enfant des chances égales de se construire un avenir de qualité. Le DIP a déjà annoncé le report de l'enseignement de l'informatique au Collège et l'augmentation des effectifs en sciences expérimentales au CO, qui seront dès lors des sciences non-expérimentales pour des raisons de sécurité; au primaire, l'arrivée de plus de 1000 élèves supplémentaires à la prochaine rentrée entrainera une explosion des effectifs de classe et pour la première fois des déplacements d'élèves. La SPG et la FAMCO refusent de laisser les conditions d'apprentissage des élèves et les conditions de travail des enseignant·es se péjorer de la sorte. En réaction aux coupes effectuées dans le budget 2020, 196,9 enseignant·es se sont mobilisé·es pour mettre en évidence la nécessité de l'engagement de ces collègues inconnu·es dont le rôle est indispensable: www.famco-ge.ch/diapo. Cette première action suffira-t-elle à alerter les député·es, qui n'ont pas hésité à voter des projets tels que l'école inclusive ou la formation jusqu'à 18 ans pour ensuite amputer leur financement ? Les syndicats attendent du DIP qu'il demande les postes nécessaires et de la Commission des finances du Grand Conseil qu'elle les vote au plus vite. Ils attendent aussi qu'à l'avenir des moyens soient investis dans l'école, non seulement pour maintenir des conditions correctes, mais bien pour construire une école ambitieuse, apte à remplir sa mission!  

Les iles francophones

La Semaine de la langue française et de la francophonie (SLFF) s’articule chaque année autour du 20 mars, Journée internationale de la Francophonie, en proposant de nombreuses manifestations placées sous le signe du français dans plusieurs pays et régions francophones. Cette année, elle aura lieu du 19 au 29 mars.  Elle propose aux classes de partir à la découverte des îles francophones avec un large éventail d’activités destinées à tous les élèves de toutes les régions linguistiques de la Suisse. Des ateliers de slam : avec Paul Wamo, poète, auteur-compositeur-interprète kanak. Des ateliers de contes: avec Franck Sylvestre, conteur, auteur, danseur antillais et avec Vi Bourdet, conteuse, danseuse martiniquaise. Des ateliers-rencontres: avec Marie Danielle Merca, auteure, scénariste réunionnaise. Des ateliers « Jouer avec le français des îles et d’ailleurs »: avec le polyglotte spécialisé en phonétique Cesco Reale. Des dossiers pédagogiques: sur des sujets variés en lien avec les îles francophones (littérature, BD, variations de la langue, cuisine…). Par la Haute école pédagogique de Lucerne et par l’École de langue et de civilisation françaises de l’Université de Genève. Des films documentaires: sur différents thèmes malgaches. Par le cinéaste Claude Stadelmann. Détails et inscriptions www.slff.ch  

Dernier numéro

Langues: n'oublions pas le patois!
Un dossier consacré à l'enseignement du patois - des patois! -, une partie magazine riche en informations diverses, une partie associative relatant les préoccupations rencontrées par les enseignant·es dans le terrain... Le numéro 2/2020 de l'Educateur peut être consulté en ligne en téléchargeant le document ci-desso...
last number

A lire (le billet du président)

Évènements

Semaine romande de la lecture 2020
Ma classe, un ilot de lecture : « Silence, on lit ! » Cette année, la SRL 2020  invite votre classe, votre école, ou même votre village, à se mobiliser autour de la lecture. Pour lancer cette semaine destinée[CY1]  à raviver le goût de lire, nous vous proposons des activités pour marquer le début de la semaine et d’autres pour faire vivre la lecture chaque jour. La classe ? Une île de la tranquillité mais aussi un oasis de silence habité! S’h...

Publicité

Actualités

Les iles francophones

Les iles francophones

09 Jan 2020

La Semaine de la langue française et de la francophonie (SLFF) s’articule chaque année autour du 20 mars, Journée [...]

Lire
Un nouveau président à la tête de la CIIP

Un nouveau président à la tête [...]

06 Jan 2020

Lors de sa séance du 23 mai 2019, l'Assemblée plénière de la CIIP a procédé à une nouvelle répartition des responsabilités [...]

Lire
Joyeuses Fêtes

Joyeuses Fêtes

20 Dec 2019

Le SER et l’Educateur vous souhaitent de belles fêtes hautes en couleurs et vous adressent leurs meilleurs voeux pour [...]

Lire
Ordinateurs personnels à l'école

Ordinateurs personnels à l [...]

17 Dec 2019

Dès la rentrée 2020, tous les élèves de première année du degré secondaire II fribourgeois iront en classe avec leur propre [...]

Lire
Toutes et tous à la manifestation du jeudi 12 décembre

Toutes et tous à la [...]

12 Dec 2019

A Genève, la commission des finances du Grand-Conseil a refusé la création de 412 postes prévus au budget 2020. La DIP se [...]

Lire
Enseigner et apprendre dans des classes à degrés multiples

Enseigner et apprendre dans [...]

10 Dec 2019

Qu’est-ce qui fait la force, la richesse et la spécificité des classes multi-degrés ?La question est au cœur d&rsquo [...]

Lire
Une bonne note pour l’école, des efforts pour la lecture.

Une bonne note pour l’école, [...]

03 Dec 2019

Le SER se réjouit des résultats positifs obtenus par les élèves de 15 ans au test PISA en 2018. Dans les domaines des [...]

Lire
Remise du Prix d'encouragement précoce pour les régions de montagne suisses 2019

Remise du Prix d'encouragement [...]

29 Nov 2019

La Fondation Pestalozzi a pour but d’améliorer la qualité - déjà élevée - de la formation en Suisse tout en renforçant [...]

Lire

Documents

19 Feb 2020
SER'info 10
20 Jan 2020
Le code de déontologie SER
20 Jan 2020
Livre blanc "Pour un humanisme scolaire"
20 Jan 2020
Rapport d'activité

SER

Secrétariat du SER

Ouvert du lundi au jeudi de 08h30 à 17h00 CP 416 / Av de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

Président

Samuel Rohrbach : Tél : 079 / 251 22 42

president@le-ser.ch

Secrétaire Général

Jean-Marc Haller : Tél : 076 / 441 99 14

sg@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av, de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél :078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net