SPFF: Une année scolaire sous haute surveillance - 6/2021

SPFF: Une année scolaire sous haute surveillance

La pandémie qui actuellement ralentit a connu un pic de contaminations du rant cette année scolaire. Des décisions particulières ont dû être prises en ce qui concerne
les mesures à respecter dans le cadre scolaire. Des mesures qui ont perturbé une année qui n’a pas été comme les autres.

 

 

Il y a plus d’une année, les écoles avaient été fermées durant de nombreuses semaines afin de gérer la première vague d’une pandémie et la progression d’un virus dont on ne connaissait pas grand-chose. Après une fin d’année scolaire où il a fallu faire preuve de patience et rescolariser certain·es élèves qui avaient perdu le fil, s’est profilée l’année 2020/2021 avec son lot d’incertitudes et de questionnements. De nombreuses directives nous sont arrivées et des prescriptions particulières ont été émises. La situation a été le plus difficile durant la période entre les vacances de Carnaval et celles de Pâques où plusieurs restrictions ont été édictées avec des incidences visibles sur la marche des établissements et l’organisation dans de nombreuses écoles.

Des enseignant·es ont partagé leurs soucis par plusieurs courriers que nous avons transmis au Service pour une prise de conscience des difficultés rencontrées. De nombreux réaménagements ont dû être mis en place, notamment les leçons d’éducation physique, les horaires de récréation, la prise en charge des élèves en difficulté avec des horaires décalés, les surveillances et bien sûr les collaborations interclasses. Ces moments d’échanges qui sont riches et permettent aux enfants de travailler avec d’autres camarades, d’autres enseignant·es ont été suspendu·es et ce fut une grande perte de ne pouvoir vivre ces périodes tant au niveau relationnel qu’un niveau pédagogique. Les manques se sont fait ressentir et les élèves ont eu de la peine à comprendre pourquoi ils·elles ne pouvaient plus travailler avec leurs camarades alors qu’ils se voyaient dans le bus, à l’accueil extrascolaire ou lors de diverses activités.

Une décision prise par ordonnance par le Conseil d’État a été la suppression des camps avec nuitées jusqu’à la fin de l’année scolaire. Là-aussi la décision a été reçue avec une certaine tristesse et de l’incompréhension. Pour la deuxième année consécutive, les élèves se sont vu·es privé·es de moments privilégiés dont ils·elles gardent souvent de très bons souvenirs et qui font partie de la vie scolaire. Une pétition a même été lancée par un groupe d’enseignant·es. Munie de plus de 1'250 signatures, émanant autant de parents que de collègues, cette initiative n’a pas trouvé grâce devant nos autorités.

Aujourd’hui l’année touche à sa fin, une nouvelle année particulière, une nouvelle année sous haute surveillance. L’objectif principal de nos autorités était d’éviter au maximum la fermeture des écoles. Même si des établissements ont dû se résoudre à fermer quelques classes, le système a tenu bon. Tout le monde a fourni de nombreux efforts, chacun·e aura fait de son mieux pour que cette année soit aussi normale que possible. Le port du masque par exemple entrave nos relations avec nos élèves, principalement les plus jeunes, mais nous nous sommes adapté·es et tout le monde a fait preuve d’un engagement sans faille, reconnu par nos autorités. Dans quelques jours, tout le monde pourra profiter de quelques semaines pour se ressourcer et c’est dans un esprit de reconnaissance pour votre professionnalisme que je vous souhaite un bel été et de belles vacances, même si encore une fois elles seront particulières.

 

Gaétan Emonet, président de la SPFF

Les numéros complets de la revue, les dossiers pédagogiques et les articles qui les constituent peuvent être consultés par les abonné·es connecté·es.
Faute d’abonnement, il est possible de les obtenir au format PDF. [Numéro ou Dossier : 11 CHF; Article : 2 CHF.]
Si disponibles, des éditions imprimées des numéros de la revue peuvent être commandées à secretariat@revue-educateur.net.

S'abonner Accéder au numéro complet

SER

Secrétariat du SER

Ouvert du lundi au jeudi de 08h30 à 16h30 CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

Samuel Rohrbach, président Tél : 079 / 251 22 42

s.rohrbach@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Leticia Resenterra

l.resenterra@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél :078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net