SAEN: Communiquer, une question de survie? - 7/2021

SAEN: Communiquer, une question de survie?

Pendant presque un an et demi, l’école, comme la société, a vécu au rythme des restrictions de communication. Port du masque, distanciation sociale, travail à domicile, limitation des rencontres et du nombre de leurs participant·es, explosion des échanges numériques … Alors qu’une nouvelle année scolaire vient de commencer, la question se pose : en ressortirons-nous indemnes ?

 

 

Quelques notes positives tout d’abord. Oui, nous pouvons toutes et tous en être fièr·es, l’école a tenu le coup, nous avons « fait le job ». Après l’expérience difficile du confinement, les classes ont été maintenues ouvertes chaque fois que c’était possible et l’enseignement s’est poursuivi. Mais le port du masque généralisé au cycle 3 et l’enseignement à distance pour de nombreux·ses étudiant·es a souvent été pénible à vivre. Toutefois, l’année scolaire 20-21 n’a pas été sacrifiée, heureusement, et cela grâce à la bonne volonté des élèves et à l’engagement des professionnel·les de l’école.

Ensuite, nous avons beaucoup appris. À être souples et à nous adapter à une réalité fluctuante. À utiliser de nouveaux outils, numériques en particulier. À travailler ensemble malgré les interdictions. À ne pas nous apitoyer sur notre sort. À prendre soin de nos proches et à témoigner de la sympathie à toutes celles et ceux qui ont été touché·es dans leur santé, ou par la perte d’un être cher.

Paradoxalement, à chaque période de restrictions, une augmentation spectaculaire des échanges numériques a été constatée, mais avec des limites. « Dans le monde de l’hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien.  » Progressivement, un ras-le-bol, une fatigue sournoise, une résignation nous a parfois surpris·es.

Sur le plan syndical, ces derniers mois ont été marqués, justement, par une augmentation importante des conflits liés à un manque de communication. Tensions entre parents et enseignant·es, entre enseignant·es et directions ou entre les enseignant·es eux·elles-mêmes, avec à la clé des dégâts potentiels importants. Nous sommes profondément choqué·es d’avoir dû constater plusieurs fois que, devant des accusations sérieuses provenant de certaines familles, les enseignant·es visé·es se sont très vite retrouvé·es complètement seul·es, lâché·es par l’institution, forcé·es de se défendre uniquement avec l’aide de leur syndicat.

À de nombreuses reprises, le SAEN a dû intervenir pour solliciter des éclaircissements ou pour accompagner des collègues lors d’entretiens. Dans certains cas plus compliqués, le recours juridique a dû être activé. C’est justement l’un des rôles importants de votre syndicat : s’impliquer quand la situation se détériore. Mais il est inacceptable que l’institution scolaire laisse tomber certain·es de ses enseignant·es avant même que les faits qui leur sont reprochés aient pu être clairement établis, confirmés ou abandonnés.

Les nombreux contacts avec les autorités scolaires et politiques nous amènent à une constatation : chaque fois que l’école présente des failles, que les équipes pédagogiques se désolidarisent, que les directions cessent de soutenir leurs enseignant·es, le risque de dérapage existe. Parfois, les évènements s’enchainent très vite. Dégringoler la pente est très rapide, alors que la remonter est souvent bien plus compliqué.

Lors de ses prochaines Assises , le SER se penchera sur cette dynamique parfois destructrice, afin de réaffirmer ce qui fait la force de notre école et de chercher ensemble des pistes de solution. Réservez cette date et participez à cette journée ! 

 

Les numéros complets de la revue, les dossiers pédagogiques et les articles qui les constituent peuvent être consultés par les abonné·es connecté·es.
Faute d’abonnement, il est possible de les obtenir au format PDF. [Numéro ou Dossier : 11 CHF; Article : 2 CHF.]
Si disponibles, des éditions imprimées des numéros de la revue peuvent être commandées à secretariat@revue-educateur.net.

S'abonner Accéder au numéro complet

SER

Secrétariat du SER

Ouvert du lundi au jeudi de 08h30 à 16h30 CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

Samuel Rohrbach, président Tél : 079 / 251 22 42

s.rohrbach@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Leticia Resenterra

l.resenterra@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél :078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net