J'éduque, donc je lis - 3/2022

J'éduque, donc je lis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

Jean-François Manil (2022). Apprendre de et avec ses élèves. Savourer le métier d’enseignant. Éd. Chronique Sociale.

Se trouver aux côtés d’enfants qui apprennent a quelque chose de passionnant. Très souvent, iels ressentent, perçoivent et traitent leur environnement de manière inattendue. L’auteur, pédagogue, pense qu’iels vivent et que de cette expérience, iels tirent des raisons de se questionner, de nous questionner. Ce livre dévoile des parts choisies de ces moments, des parts dont souvent l’importance est apparue au départ d’un détail. Ce doit être cela philosopher.

Ces « clins d’yeux » ont été partagés sur le web, le site de la Maison des Enfants ( école de l’auteur ), pour une très bonne et simple raison : montrer que les élèves sont avant tout des enfants. De la toile, leurs mots sont passés sur le papier pour la même raison. Les sujets sont présentés de manière thématique. En ce début de XXIe siècle, cette actualité de regards sur la vie d’enfants qui apprennent nous interpelle. Parfois outrageusement.

 

 

2

 

Ivana Mitrovic avec contributions de Philippe Theytaz et Pierre Vianin (2021). Pratiques pédagogiques et TDA/H. Pistes de compréhension et outils pratiques. Éd. Je fais mon livre.

Dans une première partie, Philippe Theytaz expose les qualités inhérentes d’un·e enseignant·e avec lequel, laquelle l’enfant aura une relation de confiance. La deuxième partie, écrite par l’auteure, traite des notions (historiques, et concepts théoriques) utiles à la bonne compréhension de ce qui est nommé aujourd’hui TDA/H. Le « Trouble déficit de l’attention » ( TDA ) est complété par un H signifiant « Hyperactivité ». Soit le symptôme le plus visible et le plus perturbateur du trouble, sans pour autant constituer le fondement du diagnostic.

L’auteure juge nécessaire d’opérer un changement de regard sur ce trouble qu’elle voit qualifié d’une mauvaise réputation, car souvent amalgamé au concept de l’enfant-roi. Elle tente de démêler le vrai du faux, pour affirmer son statut de handicap invisible et non de problème éducationnel. Pierre Vianin met en exergue les processus d’aide pour un·e élève souffrant de TDA/H.

 

 

3

 

Anne Taraud (2022). Pratiquer la gestion mentale en classe. « Attends Maîtresse, faut que je mette dans ma tête ». Éd. Chronique sociale.

L’auteure a enseigné en école primaire. Formée à la gestion mentale, elle l’a proposée à ses élèves et au fil des années l’a introduite dans l’ensemble des disciplines. C’est cette expérience qu’elle formalise à travers cet ouvrage.

Elle raconte comment ayant pratiqué pendant vingt ans dans sa classe la gestion mentale, elle faisait partie de celles et ceux qui ne purent plus s’en passer pour enseigner. Ainsi, apprendre aux élèves à rendre consciente l’évocation comme outil absolu de l’apprentissage. Elle montre comme elle se pratique en utilisant un dialogue pédagogique mettant en « projet de sens ». Comment, en faisant évoquer chaque nouvelle notion en sollicitant tous ses paramètres, elle l’explicite. De façon simple et pas forcément académique.

En mettant en place de multiples stratégies, la gestion mentale, sans matériel spécifique et couteux, est montrée comme étant praticable dans toute pédagogie.

 

 

4

 

Christophe Gremion et Cathal de Paor (dir). (2021). Processus et finalités de la professionnalisation. Comment évaluer la professionnalité émergente ? Éd. De Boeck.

Est-ce uniquement en situation que la professionnalité peut être observée ? Quels critères, indicateurs et méthodologies peuvent être utilisés pour l’évaluer ? Y a-t-il des risques à vouloir mesurer la professionnalité ? Quelles difficultés sont rencontrées lorsque l’on souhaite la rendre visible ? Les référentiels de compétences et les standards constituent-ils les critères prioritaires pour définir le profil nécessaire à l’entrée dans la profession ? Ces questions et d’autres, tout aussi cruciales pour celles et ceux qui sont concerné·es par la formation initiale et continue, sont débattues dans les quinze contributions de l’ouvrage. Ces réflexions sur la problématique de la professionnalité, émanent de points de vue différents, adaptés à des contextes variés. Elles illustrent la réalité d’une conception complexe, exigeante, en construction permanente du métier lui-même. Et la sensibilité des débats.

Les numéros complets de la revue, les dossiers pédagogiques et les articles qui les constituent peuvent être consultés par les abonné·es connecté·es.
Faute d’abonnement, il est possible de les obtenir au format PDF. [Numéro ou Dossier : 11 CHF; Article : 2 CHF.]
Si disponibles, des éditions imprimées des numéros de la revue peuvent être commandées à secretariat@revue-educateur.net.

S'abonner Accéder au numéro complet

SER

Secrétariat du SER

Lundi, mardi, jeudi, de 08h00 à 16h30 et mercredi matin CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

David Rey, président Tél : 079 / 371 69 74

d.rey@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél : 078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net