Des ouvrages à découvrir!

Des ouvrages à découvrir!

 

 

 

Olivier Maulini. (2019). «Éduquer entre engagement et lucidité.» Éd. esf. 

Nous pouvons nous sentir fragilisé·es face à l’ampleur des mutations sociales et des défis à relever. Et nous sommes fragiles quand, fatigué·es, nous nous percevons comme de simples exécutant·es à qui l’on demande l’impossible. Cette représentation de l’enseignant·e nous conduit à coup sûr au bord du découragement. Ce livre, sorti pendant les vacances d’été, arrive comme un bol d’oxygène permettant de voir les choses autrement. Il nous propose de vivre notre profession, en éducateur et éducatrice lucide et engagé·e; non soumis·e aux discours sur l’éducation, mais les analysant, pour ne pas s’en laisser conter. Le livre refermé, le courage de regarder la réalité en rejetant dos à dos naïveté et fatalisme, booste notre volonté et capacité d’agir. En acteur social se sachant capital pour l’avenir de nos élèves, en leur transmettant le «commun» de qualité qu’ils devront partager pour pouvoir se comprendre. Et vivre. 

Offre spéciale aux abonné·es de l’Educateur: Prix: Fr. 18.– (prix officiel: Fr. 24.40). TVA incluse – Frais de port compris. Commandez en envoyant un courriel à offres@le-ser.ch en indiquant le nombre d’exemplaires, l’adresse d’envoi et l’adresse de facturation (si différente).

 

 

Boris Cyrulnik (dir). (2019). «Faut-il imiter pour exister? Tous des copieurs (et tant mieux)!» Éd. Philippe Duval. 

Je t’imite, tu m’imites… mais surtout, nous nous imitons! Si l’imitation est souvent pointée du doigt (copie, plagiat, contrefaçon), ce livre la présente à l’oeuvre dans ses multiples facettes positives. Dix-huit chercheurs et chercheuses tentent de comprendre et nous faire comprendre comment ils la voient, consciente et non consciente, participer pour chacun ·e à notre apprentissage, à la communication, mais aussi à la transmission culturelle et intergénérationnelle. En la rencontrant comme un processus fondamental pour l’individu, la société, toute civilisation, ils la reconnaissent, plus fondamentalement encore, comme nous permettant d’exister en tant qu’être humain. Apparaissant précieuse, on se met à penser, avec Anne Sophie Rochegude qui a réalisé le dossier à la base du livre, qu’il est temps de prendre conscience de ce qu’est imiter et le rôle fondamental de cet acte dans nos vies et nos développements. 

 

Marie-Louise Zimmermann-Asta (2019). «Concevoir et pratiquer une évaluation autonomisante. Réussir ce n’est pas jouer à la loterie.» Éd. Chronique Sociale. 

Comment faire pour évaluer? L’auteure présente la polémique qu’enclenche une telle question. Partisane d’une désintoxication à la notation, elle est empêchée par les coutumes de l’institution de se lancer «sans notation» dans cet «Apprentissage par autonomie» qu’elle développe à Genève. Elle prend alors cette décision surprenante: TOUT évaluer afin de minimiser l’impact des examens communs! Elle utilise deux sortes d’évaluation: sommative, avec note, qui répond à l’exigence institutionnelle, et formative, sans note, qui va jusqu’à l’évaluation de l’enseignement lui-même. Après une thèse et de multiples expériences, elle propose une évaluation autonomisante. La pédagogue passe ici de l’implicite à l’explicite de ses exigences et de ses outils d’évaluation. Pour que les élèves, qui le désirent, se les approprient pour dynamiser leur propre réussite. Et non aider l’école à les sélectionner. 

 

Jacques Neirynck. (2019). «Avant qu’il soit trop tard. Manifeste pour un monde durable.» Éd. Cabédita. 

À la suite des démonstrations civiques de milliers de jeunes, l’auteur publie pour eux ce livre. Pour les armer de connaissance, de discernement, de cohérence. Il s’adresse aux jeunes manifestant·es, qu’il juge les plus capables d’alerter la génération actuelle aux affaires, qui suppute qu’elle aura disparu lorsque le pire arrivera. Il fait le point de ce qui est à savoir pour surmonter les défis qui les attendent. Mais c’est certainement son diagnostic optimiste se situant à la fin du livre qui peut les engager à demeurer pionniers et pionnières de la transition. Exemples pour les autres Nations. Parce que la Suisse a tout pour réussir sa transition climatique. Avec ses initiatives qui partent d’en bas; une circulation et un échange de données intéressantes entre quartiers, villes, régions et pays. Et ce principe de subsidiarité, où chaque niveau prend son destin en main, qui se révèle particulièrement adapté.

 

 

Les numéros complets de la revue, les dossiers pédagogiques et les articles qui les constituent peuvent être consultés par les abonné·es connecté·es.
Faute d’abonnement, il est possible de les obtenir au format PDF. [Numéro ou Dossier : 11 CHF; Article : 2 CHF.]
Si disponibles, des éditions imprimées des numéros de la revue peuvent être commandées à secretariat@revue-educateur.net.

S'abonner Accéder au numéro complet

SER

Secrétariat du SER

Ouvert du lundi au jeudi de 08h30 à 16h30 CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

Samuel Rohrbach, président Tél : 079 / 251 22 42

s.rohrbach@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Leticia Resenterra

l.resenterra@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél :078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net