VD: 2022 : La Planète des Alphas en pleines ressources et activités ! - 10/2022

VD: 2022 : La Planète des Alphas en pleines ressources et activités !

 

Le moins qu’on puisse dire est que la méthode des Alphas ne laisse pas indifférent·e ! Suite à la parution d’une réponse concertée de spécialistes remettant en question l’usage de la méthode pour en prôner une autre, plusieurs expertes ont réagi. La parole leur est donnée.

 

Le titre accrocheur, « Faut-il pleurer l’extinction prochaine de la Planète des Alphas en Suisse romande » ( Pages ouvertes de l’Educateur 8/22 ), me choque et m’interpelle sur l’intention de ses auteur·es. Quel(s) besoin(s) ont-elles·ils « d’assassiner » une méthode qui fait ses preuves et ceci par un dénigrement superficiel et limité ? Cela est-il digne d’une équipe de spécialistes qui, visiblement, ne connaissent pas la méthode, n’ont pas pris la peine, le temps de la découvrir dans son ensemble, de voir sur le terrain, de prendre contact avec ses auteur·es. Se contentent-ils·elles de références d’autres spécialistes théoricien·nes ? Triste et inquiétant …

Les auteur·es de La Planète des Alphas ne se sont pas contenté·es de créer un coffret de base. Ils et elles sont sans cesse en contact avec le terrain, les professionnel·les, les spécialistes praticien·nes. Mme Huguenin observe, écoute, teste, affine, revoit, complète et si nécessaire recrée le matériel.

Si nous entrons dans la philosophie de la méthode et que nous l’utilisons correctement en parlant de personnages au départ, nous ne sommes pas confronté·es aux genres de remarques comme : les bons, les méchants, le gros derrière de la dame, les pauvres bêtas … Il n’y a pas de confusion chez l’élève, nous n’ajoutons pas du code au code si nous passons par La transformation des Alphas. Encore faut-il vouloir prendre connaissance de la totalité du matériel riche et varié qui passe par le coffret de base à de petits textes progressifs et adaptés …

La FORCE de cette méthode est que tout a du SENS. Je comprends mieux pourquoi elle pourrait être en contradiction avec les approches des futurs moyens qui seront proposés aux enseignant·es dès 2023, car en découvrant le livre de lecture/approche syllabique Mes premiers pas en lecture ( j’ai cru retrouver Mon Premier Livre, retour en arrière de … 60 ans ), je n’ai pu que constater une nette régression auprès de ma petite fille de 6 ans. Mais heureusement, elle retrouve tous ses moyens lorsqu’elle joue avec les Alphas car elle cherche le sens du mot qu’elle déchiffre, elle peut s’auto-corriger en vérifiant l’image au verso … un grand pas vers l’autonomie et la satisfaction !

En plus d’être ludique, La Planète des Alphas permet de différencier, d’adapter, d’enrichir le lexique, d’interagir, de communiquer, de collaborer, de transmettre des émotions, d’argumenter, de créer … Elle est une méthode de la RÉUSSITE ! Elle est autant précieuse à des enfants en difficultés, à des enfants dits « ordinaires », qu’à des allophones ; même en 5-6P.

En parallèle, l’enfant entre rapidement dans l’écrit et découvre le monde littéraire qui est à sa portée. Le coin bibliothèque, la fréquentation de la bibliothèque scolaire, la lecture de textes par des tiers ( enseignant·es, parents, etc. ), la visite d’un·e conteur·se, la rencontre d’un·e écrivain·e … l’accompagnent dans cette ouverture magique et unique au monde et à la liberté !

Dès 1998, j’ai utilisé l’outil de base, qui petit à petit, est devenu une méthode à part entière. Dès 2006, j’ai pu la mettre en place dans ma classe pour le plus grand bonheur de tous·tes. J’ai suivi toute son évolution, ai pu assister à des interventions auprès d’enfants en difficultés, ai pu bénéficier de trois formations dont la dernière en ligne.

J’ai eu la chance et le plaisir de collaborer avec des parents, des enseignant·es et plusieurs directions qui m’ont fait une totale confiance et pour les centaines d’enfants que j’ai accompagné·es dans le monde de l’écrit avec tant de joie et de réussites, je leur dis MERCI et MERCI à Claude Huguenin qui a eu le courage, l’audace, l’inconscience de se lancer dans cette folle aventure avec tout ce que cela comporte dans l’unique but de servir l’enfant !

 

Merci aux spécialistes de la HEP Vaud de me lire et m’entendre.

 

Maryline Ritter, enseignante et doyenne, fraiche retraitée

 


 

 

Les Alphas répondent aux besoins des enfants

L’apprentissage de la lecture constitue une étape cruciale dans la scolarité et conditionne tous les autres apprentissages. Pourtant, un nombre important d’enfants se retrouvent en échec dans cet apprentissage. Si les difficultés de certains d’entre eux, d’entre elles peuvent s’expliquer par un retard de langage oral, une dyslexie, une dyspraxie ou tout autre trouble, nombreux sont celles et ceux qui n’ont pas de problème particulier et qui se retrouvent malgré tout en difficulté. En tant que professionnelle de l’apprentissage de la lecture auprès des enfants, c’est le triste constat que j’ai fait tout au long de ma carrière.

Pour comprendre cet état de fait, il est impératif de réaliser que l’apprentissage de la lecture confronte les enfants à des notions très abstraites. Il implique la découverte du principe alphabétique, qui passe par la prise de conscience de l’existence des phonèmes au niveau du langage oral et le développement de la conscience phonémique, ce qui est loin d’être évident pour l’enfant. De plus, ce·tte dernièr·e devra faire correspondre ces phonèmes aux lettres qui les représentent.

Or, celles-ci sont abstraites et totalement arbitraires, seules de petites différences permettent de les différencier les unes des autres. Si, pour nous adultes, ces notions nous paraissent simples et évidentes, il n’en va pas de même pour un·e enfant de 6 ans qui ne possède pas nos capacités d’abstraction.

Face aux difficultés et à la souffrance rencontrées par bon nombre d’enfants, loin des grands débats et idéologies, ma volonté est de proposer aux enfants une méthode centrée sur leurs besoins et tenant compte de leurs capacités cognitives. En lien étroit avec la réalité du terrain, que ce soit dans une classe ou en séances individuelles, la méthode, née en 1998, a été élaborée sur plusieurs années. À l’heure actuelle, elle est utilisée avec succès par de nombreux·ses enseignant·es dans différents pays francophones ( France, Belgique, Canada, Suisse romande, etc. ).

Ses atouts :

• Elle part du langage oral ( que l’enfant possède ) pour amener l’enfant vers l’écrit.

• Elle est ludique. Rappelons que le jeu est essentiel dans la construction de l’enfant en stimulant ses capacités cognitives, son imagination, sa confiance en lui et sa motivation.

• Elle est concrète. L’écoute du conte permet aux enfants de mémoriser le nom des personnages à une vitesse impressionnante. Le lecteur ou la lectrice débutant·e dispose alors d’outils concrets qui lui permettront de comprendre le principe alphabétique et d’acquérir aisément les premières correspondances graphophonologiques à travers de nombreuses activités proposées dans la méthode. Aucune confusion chez l’enfant n’est à craindre si l’utilisation des personnages respecte la pédagogie de la méthode.

• Elle est logique. Les histoires de La transformation des Alphas fournissent une explication rationnelle au passage des Alphas à l’écriture.

• Elle facilite l’intégration des correspondances complexes. La mise en situation des personnages dans des visuels permet à chaque élève de s’approprier ces particularités de manière autonome et à son rythme à l’aide des outils de référence.

 

Claude Huguenin – créatrice et coauteure de la Méthode des Alphas

 


 

Les Alphas ? Une méthode pour les enfants ( pas pour les adultes ) !

Dans mon curriculum vitae vous pourrez lire formatrice de la méthode La Planète des Alphas. Mais la vérité est que c’est précisément cette méthodologie qui m’a formée au métier pour lequel je me dévoue depuis plus de vingt-huit ans. Dans notre carrière, beaucoup de tentations de trouver la méthode miracle nous sont proposées. Le problème est posé. Toutes ces belles propositions ne rencontrent pas le jeune public dont nous avons la responsabilité. Nous sommes toujours en apprentissage devant un·e enfant qui échoue. Afin de ne plus me retrouver dans ces situations, je me suis mise à chercher une méthodologie qui s’adresse aux enfants et, du coup, qui m’a demandé, en tant qu’adulte, un effort inhabituel ; redevenir l’apprenante, celle qui ne sait pas. Depuis maintenant plus de quinze ans, je m’évertue à écouter les enfants apprendre à lire. Si je n’avais pas rencontré une telle réussite, je me serais tournée vers d’autres méthodologies. Avec respect et bienveillance, les enfants découvrent le code, l’intègrent et entrent dans la lecture sereinement.

Pourvu qu’ils et elles soient entouré·es d’adultes qui tolèrent que les cheminements des enfants soient différents, que l’imagerie mentale de ces dernièr·es ne sera jamais celles des adultes qui leur apprennent à lire.

Ce qui revient à dire que la méthode des Alphas conviendra à tous·tes les enfants mais pas à tous les adultes. Une ouverture d’esprit s’impose. Les enfants entretiennent une relation particulière avec ces Alphas. Une relation qu’aucun adulte n’a connue lors de son propre apprentissage de la lecture. Il faut donc faire confiance et laisser les enfants vivre cette belle aventure, guidé·es par des enseignant·es formé·es. Pour ce faire, la méthodologie est mise à la disposition de toutes celles et tous ceux qui veulent que leurs élèves comprennent ce qu’ils et elles lisent rapidement et restent toujours motivé·es. Tout au long de l’apprentissage de la lecture avec cette méthodologie, les techniques utilisées sont redondantes, perspicaces et efficientes et apportent aux enfants ce dont ils et elles ont besoin pour entrer sans découragement et efficacement dans la lecture.

La charpente étant bien pensée la structure tiendra toutes ses promesses.

 

Sonia Albergoni, enseignante et formatrice en Belgique

Les numéros complets de la revue, les dossiers pédagogiques et les articles qui les constituent peuvent être consultés par les abonné·es connecté·es.
Faute d’abonnement, il est possible de les obtenir au format PDF. [Numéro ou Dossier : 11 CHF; Article : 2 CHF.]
Si disponibles, des éditions imprimées des numéros de la revue peuvent être commandées à secretariat@revue-educateur.net.

S'abonner Accéder au numéro complet

SER

Secrétariat du SER

Lundi, mardi, jeudi, de 08h00 à 16h30 et mercredi matin CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

David Rey, président Tél : 079 / 371 69 74

d.rey@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél : 078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net