Sortie de crise confirmée à Neuchâtel

LES SYNDICATS DES ENSEIGNANTS ACCEPTENT LES PROPOSITIONS DU CONSEIL D’ÉTAT ET SUSPENDENT LE CONFLIT

Les syndicats d’enseignants consultaient séparément leurs membres ce soir selon des formules différentes. Tous deux ont finalement accepté les propositions du Conseil d’État du 30 novembre 2016 portant sur les conditions de travail. Celles-ci faisaient suite à la négociation qui s’était déroulée tôt le matin la même journée.

Si les membres des deux syndicats ont regretté que le Conseil d’État ait refusé de retirer ou au moins de suspendre la grille salariale, ils ont cependant considéré à une large majorité qu’il était préférable de se contenter des propositions du Conseil d’État, plutôt que de prendre le risque de tout perdre.

Les échanges ont cependant été vifs entre ceux qui estimaient que les concessions du Conseil d’État étaient trop faibles et qu’il fallait poursuivre la lutte et ceux qui estimaient, malgré le maintien de la grille salariale, que les propositions du gouvernement concernant les conditions de travail constituaient une avancée permettant de sortir de la crise actuelle.

Les syndicats tiennent cependant à signaler que s’ils acceptent de cesser toutes les mesures de lutte (grève, grève des notes, transfert des courriels aux chefs de service) comme le leur demande le Conseil d’État, il s’agit pour l’instant d’une suspension du conflit. En effet, si l’un des termes de l’accord avec le Conseil d’État devait ne pas être respecté, l’affrontement reprendrait aussitôt.

Le mouvement de contestation historique qui est né de l’opposition à la grille salariale ne s’éteint pas avec la décision de ce soir. Les enseignants ont désormais compris que pour faire entendre leur voix, il est parfois nécessaire de se mobiliser en masse. Les syndicats, quant à eux, savent qu’ils peuvent compter sur des membres mobilisés et motivés qui continueront à défendre une école de qualité et à se battre pour leurs conditions de travail.

Les syndicats espèrent vivement qu’à l’avenir il ne sera plus nécessaire d’en arriver à un conflit ouvert. Ils souhaitent qu’un dialogue constructif puisse être établi avec le Conseil d’État dans les prochaines négociations, permettant ainsi de nouer un véritable partenariat social. (source: www.saen.ch)

Articles similaires

À la collègue inconnue

À la collègue inconnue

18 Feb 2020

La SPG et la FAMCO s'unissent pour produire un clip dénonçant les coupes massives dans l'enseignement: 197 enseignant·es s'affichent dans un clip "À la…

Lire
Egalité femmes-hommes, le Tribunal sanctionne l’État de Vaud

Egalité femmes-hommes, le [...]

29 Nov 2018

Après 10 ans de procédure, le Tribunal de Prud’hommes vient de rendre les considérants de son jugement concernant une enseignante qui avait recouru…

Lire
Journée mondiale des enseignants 2018

Journée mondiale des [...]

04 Oct 2018

La Journée mondiale des enseignants 2018 marquera le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme (1948) qui inscrit l&rsquo…

Lire
« Le droit à l'éducation, c'est aussi le droit à un enseignant qualifié »

« Le droit à l'éducation, c [...]

04 Oct 2018

Message conjoint des chefs de secrétariat des institutions des Nations Unies à l’occasion de la Journée mondiale des enseignants 2018.L&rsquo…

Lire
Journée mondiale des enseignant(e)s

Journée mondiale des [...]

05 Oct 2017

Fêtée chaque année le 5 octobre depuis 1994, la Journée mondiale des enseignant(e)s célèbre l’anniversaire de la signature de la Recommandation OIT…

Lire
Rapport 2017 sur la santé des enseignants romands

Rapport 2017 sur la santé des [...]

22 Aug 2017

Lors de sa conférence de presse d’août 2016, le Syndicat des Enseignants Romands (SER) a fait part de constats empiriques d’épuisement issus…

Lire
Non à la RIE 3

Non à la RIE 3

04 Jan 2017

L'assemblée des délégué-e-s du SER, réunie à Nyon le 26 novembre 2016, appelle à voter NON à la RIE 3 le 12 février 2017.

Lire
Neuchâtel: lettre ouverte

Neuchâtel: lettre ouverte

12 Nov 2016

Des enseignants de Boudry (NE) ont expliqué dans un courrier des lecteurs pourquoi ils ont fait grève cette semaine. Saluons leur courage, ainsi que celui…

Lire
Les syndicats refusent de discuter avec le Conseil d’Etat, qui ne les entend pas

Les syndicats refusent de [...]

26 Oct 2016

Compte tenu des blocages concernant la grille salariale de la fonction publique, une majorité des syndicats de la fonction publique neuchâteloise a décidé…

Lire
Le SER et le fait religieux suite à l'affaire de Therwil

Le SER et le fait religieux [...]

27 Apr 2016

La décision de l’école de Therwil de dispenser deux élèves musulmans de serrer la main des enseignantes a provoqué de nombreuses réactions,…

Lire
Qui veut devenir prof?

Qui veut devenir prof?

08 Jan 2016

Dans les pays de l’OCDE, 5 % des élèves espèrent devenir enseignants: 3 % des garçons et 6 % des filles. C’est beaucoup moins en Suisse qui n…

Lire
10 décembre - Journée des droits humains

10 décembre - Journée des [...]

10 Dec 2015

L’IE réaffirme son engagement à promouvoir et défendre les droits humains    Malgré les progrès réalisés, les droits humains doivent…

Lire

SER

Secrétariat du SER

Ouvert du lundi au jeudi de 08h30 à 16h30 CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

Président

Samuel Rohrbach : Tél : 079 / 251 22 42

president@le-ser.ch

Secrétaire Général

Jean-Marc Haller : Tél : 076 / 441 99 14

sg@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél :078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net