Pour un humanisme dans l’économie

Pour un humanisme dans l’économie

La crise que nous traversons a permis de nombreux constats tout au long de ces semaines, constats qui montrent que notre société a changé de différentes façons et ce plus ou moins temporairement : beaucoup moins de trafic sur les routes et dans le ciel, moins de bruit et d’agitation, plus de solidarité, le retour à une vie simple et à un commerce local …

Si certains perçoivent dans ces constats un romantisme trompeur néfaste à l’économie et à la société de consommation ( bulletin du Centre patronal du 15 avril ), d’autres appellent au contraire à en profiter pour mettre en place une reprise économique plus sociale, plus locale et plus écologique ( Appel du 4 mai « Pour un redémarrage humaniste local et durable » ). Il est vrai qu’il nous faudra tirer les bonnes leçons de cette crise. La voix syndicale porteuse de solidarité partage cet humanisme. D’ailleurs, le SER, en 2011 dans son Livre blanc, appelait à un humanisme scolaire. Le développement durable est aussi au coeur de nos préoccupations et de nos engagements, comme en témoignent nos prises de position du 43e Congrès ou notre implication au sein de l’agence éducation21 par exemple. Être syndiqué∙e apporte donc une piste de réponse. Mais le travail de notre syndicat doit aussi défendre cet humanisme dans l’économie, en particulier dans les services publics. Ces dernières semaines nous ont montré l’importance de ces services pour notre société et donc Il est vrai qu’il nous faudra tirer les bonnes leçons de cette crise. La voix syndicale porteuse de solidarité partage cet humanisme. notre économie. Les différents acteurs et actrices des services publics ont répondu plus que présent∙es. Il va falloir le rappeler ces prochains mois et ne pas couper dans leurs budgets en raison des baisses de rentrées fiscales liées aux répercussions financières de la crise. Il faut aussi convaincre dès à présent nos politicien·nes à revoir les diverses législations pour suspendre, en raison de la crise, certaines lois, comme celle du frein à l’endettement par exemple.

 

Samuel Rohrbach, président du SER

Pour lire l'article complet, veuillez vous abonner à la revue

S'abonner Accéder au numéro complet

SER

Secrétariat du SER

Ouvert du lundi au jeudi de 08h30 à 16h30 CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

Samuel Rohrbach, président Tél : 079 / 251 22 42

s.rohrbach@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Leticia Resenterra

l.resenterra@le-ser.ch

Finances

Carole-Lyne Farquet

c-l.farquet@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél :078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net