Planète syndicale - 7/2021

Planète syndicale

Les syndicats parfois plus efficaces que les gouvernements

 

Évidemment touchés eux aussi, les syndicats enseignants se sont pourtant révélés très actifs, sur divers fronts, durant les heures les plus dures de la pandémie. Exemples au Gabon et au Tchad.

 

Campagnes stoppées par le confinement ou la maladie de leurs porteurs, réunions interdites, négociations abandonnées faute de partenaires, bureaux fermés : la crise sanitaire n’a pas épargné les syndicats enseignants. Mais à peu près partout sur la Planète éducative, leurs dirigeant·es ont multiplié les actions sur le terrain, afin de soutenir leurs membres, les élèves et même la population en général, de suppléer parfois certains dirigeants gouvernementaux dépassés ou étrangement inactifs.

Accent sur la communication

L’exemple du Gabon mérite d’être cité. Le Syndicat de l’éducation nationale ( Sena ) y a pris les choses en main dès l’été 2020, lorsque le gouvernement a annoncé la prochaine réouverture des établissements scolaires. Sous le titre « Juste un geste pour sauver une vie », il a lancé une campagne sur le terrain, apportant aux enseignant·es informations et outils à même de les aider à freiner la propagation du virus. Il a étendu son action aux élèves et à leurs parents, doublant ses rencontres et séances d’information présentielle d’une campagne d’affichage sérieuse et efficace, ainsi que d’un plan de communication, axé sur la prévention, utilisant tous les médias locaux, journaux papier, canaux audiovisuels et réseaux sociaux confondus. Ce faisant, le Sena a évalué le dialogue social dans les provinces du pays et sondé les professionnel·les de l’enseignement quant à leurs besoins et leurs préoccupations dans tous les domaines. Dans la foulée, il s’est attelé à la résolution de problèmes urgents, aussi bien humains qu’administratifs. Faisant ainsi la preuve concrète de son écoute et de son efficacité, le syndicat a enregistré plusieurs centaines de nouvelles adhésions.

Abandon et exclusion

La situation n’était pas meilleure au Tchad l’an passé, où le système éducatif a été profondément affecté. Manquant de toute ressource dans ce domaine, la grande majorité des élèves n’avaient aucun accès à l’enseignement à distance et ont donc littéralement été exclu·es de l’éducation.

Le Syndicat des enseignants du Tchad ( SET ) s’est immédiatement attelé à une vaste enquête, qui a révélé l’importance capitale de l’enseignement présentiel et l’impossibilité actuelle de le remplacer. Trop de moyens font défaut : l’électricité, la couverture médiatique, la formation numérique des enseignant·es et les fonds des parents pour fournir un appareil adéquat à leurs enfants.

Le SET a établi un catalogue de propositions transmis au gouvernement et travaille actuellement à la création d’une radio éducative. 

Les numéros complets de la revue, les dossiers pédagogiques et les articles qui les constituent peuvent être consultés par les abonné·es connecté·es.
Faute d’abonnement, il est possible de les obtenir au format PDF. [Numéro ou Dossier : 11 CHF; Article : 2 CHF.]
Si disponibles, des éditions imprimées des numéros de la revue peuvent être commandées à secretariat@revue-educateur.net.

S'abonner Accéder au numéro complet

SER

Secrétariat du SER

Ouvert du lundi au jeudi de 08h30 à 16h30 CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

Samuel Rohrbach, président Tél : 079 / 251 22 42

s.rohrbach@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Leticia Resenterra

l.resenterra@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél :078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net