Pétition pour revaloriser le salaire des enseignant·e·s vaudois·e·s de métier du secteur de la formation professionnelle

Pétition pour revaloriser le salaire des enseignant·e·s vaudois·e·s de métier du secteur de la formation professionnelle
Les enseignant·e·s du professionnel en charge d’apprendre le métier aux apprenti·e·s du canton de Vaud sont les moins bien loti·e·s de la formation postobligatoire. Elles et ils ont, d’une part, les collocations salariales les plus basses et, d’autre part, ne bénéficient pas, contrairement à la
plupart des collègues du secondaire I et II, d’une promotion d’une classe salariale après 15 ansd’expérience professionnelle. Pour le syndicat SVMEP et sa faîtière SUD doit changer. Ils remettront une pétition dans ce sens à la Cheffe du DFJC ce mercredi 9 octobre.
 
Déjà avant la mise en place du nouveau système salarial DECFO/SYSREM, les enseignant·e·s de la formation professionnelle étaient colloqué·e·s dans une fonction qui correspondait à leur titre académique ou professionnel, indépendamment des branches enseignées. Jusque dans les années 90, les enseignant·e·s les moins bien classé·e·s bénéficiaient d’une promotion qui leur permettait de rejoindre une classe de salaire supérieure après un certain nombre d’années. Cela atténuait les écarts salariaux entre les collègues et cela permettait de reconnaître que malgré des titres différents, tous les enseignant·e·s du professionnel faisaient le même travail.
Ces mécanismes ont été retirés peu à peu, notamment lors des plans Orchidée. Au moment du passage à DECFO/SYREM, ils ont été définitivement supprimés. Comme les enseignant·e·s de métier du professionnel ont été colloqué·e·s dans des fonctions qui ne prévoient pas de promotion après 15 ans, les écarts salariaux se creusent avec les années. Il est profondément injuste que seul·e·s les enseignant·e·s qui transmettent le métier, c’est-à-dire le coeur de ce qui constitue la formation professionnelle, ne puissent pas bénéficier comme les autres enseignant·e·s du secondaire I et II d’une promotion après 15 ans d’expérience.
Les autorités soulignent publiquement l’importance de valoriser aujourd’hui la formation professionnelle tout en ignorant ou ne voulant pas voir que les moins bien rémunéré·e·s dans le postobligatoire sont justement les enseignant·e·s de métier. Valoriser la formation professionnelle, sans se préoccuper de celles et ceux qui l’enseignent, c’est un leurre ou pour utiliser un langage plus moderne, c’est « juste de la comm’ !».
Le syndicat SVMEP et sa faîtière SUD ont, dès la mise en place de la Commission d’évaluation des fonctions, entrepris des démarches pour corriger cette inégalité. L’État de Vaud n’est pas entré en matière et il a, jusqu’ici, ignoré toutes nos demandes.
En conséquence, ils  ont décidé de lancer une pétition qui a reçu 780 signatures dans les écoles (sur un total d’environ 1’300 enseignant·e·s). C’est un record, cela démontre la volonté de l’ensemble desenseignant·e·s du professionnel, toutes catégories confondues, d’obtenir une collocation plus juste pour
celles et ceux qui enseignent le métier. 
 
source: communiqué  du SVMEP-SUD

Articles similaires

SwissSkills connect

SwissSkills connect

14 Aug 2020

Avec SwissSkills Connect, l'association SwissSkills offre aux classes d’école une occasion numérique unique de découvrir le vaste…

Lire
Les partenaires de la formation professionnelle intensifient les mesures visant à stabiliser le marché des places d’apprentissage

Les partenaires de la [...]

10 Jun 2020

La Confédération, les cantons et les organisations du monde du travail œuvrent de concert afin que la pandémie de Covid-19 ait le moins d’effets négatifs…

Lire
Secondaire II: le retour se précise

Secondaire II: le retour se [...]

15 May 2020

Il est prévu que le Conseil fédéral prenne une décision sur la levée de l'interdiction des activités présentielles dans les établissements de formation…

Lire
Les SwissSkills 2020 reportés à l’automne 2022

Les SwissSkills 2020 reportés [...]

30 Apr 2020

Les SwissSkills 2020, championnats centralisés des métiers, prévus du 9 au 13 septembre 2020 à Berne, sont reportés à l’automne 2022 en raison de la…

Lire
un nombre record de contrats d'apprentissage à Neuchâtel

un nombre record de contrats d [...]

30 Oct 2019

Lors de la rentrée scolaire 2019 du secondaire 2 dans le Canton de Neuchâtel, un nombre record de contrats d'apprentissage ont été signés : 1'…

Lire
Dans un an, le retour des SwissSkills

Dans un an, le retour des [...]

10 Sep 2019

Il y a près d’un an, les SwissSkills 2018, à Berne, mettaient la formation professionnelle sur le devant de la scène. Actuellement, les préparatifs…

Lire
3 médailles romandes au WorldSkills de Kazan

3 médailles romandes au [...]

04 Sep 2019

L'équipe nationale suisse a une fois de plus convaincu aux WorldSkills de Kazan avec 16 médailles, dont cinq titres de champion du monde. La…

Lire

SER

Secrétariat du SER

Ouvert du lundi au jeudi de 08h30 à 16h30 CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

Samuel Rohrbach, président Tél : 079 / 251 22 42

s.rohrbach@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Leticia Resenterra

l.resenterra@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél :078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net