Hommage: Walo Hutmacher, ou la pensée à l’œuvre - 11/2020

Hommage: Walo Hutmacher, ou la pensée à l’œuvre

« Maudit virus ! », a titré sa famille. Walo Hutmacher, 88 ans, nous a en effet quittés sans avertissement, lui dont la retraite fut aussi active que la vie professionnelle. Ce qui n’est pas peu dire vu de celles et ceux qui eurent la chance de travailler, de militer et/ou de penser à ses côtés.

 

Walo était membre d’honneur du Syndicat des enseignantes et des enseignants romands, statut peu ordinaire pour un sociologue de l’éducation, marque de respect et de complicité entre le terrain scolaire et l’intellectuel soutenant la cause collective par la pincée de scepticisme à même de la faire avancer. Ne cessant d’allier rigueur de l’analyse et éthique de la solidarité, Walo Hutmacher fut et restera une figure de l’école publique en Suisse et au-delà de nos frontières, héritier et figure de proue d’une lutte sans cesse recommencée pour la démocratisation de l’accès aux savoirs, la gouvernance participative et l’examen sans concession des faits. Il n’est jamais simple de s’engager lucidement, mais absurde de penser bien faire en fermant les yeux sur ce qui pourrait nous déplaire. Walo incarnait la pensée à l’œuvre, aux prises avec – comme il l’écrivit – « la réalité résistant à la lutte contre l’échec scolaire ». Le progrès pédagogique n’a certes jamais été certain, mais n’est-ce pas la meilleure des raisons d’en faire encore et toujours notre horizon commun ?

Un sociologue dans la Cité

Walo était avant tout sociologue, et sociologue de l’éducation. Sa scolarité initiale l’a mené du canton d’Argovie à la ville de Fribourg où il acquit son diplôme de maturité, de là à Genève pour étudier les sciences sociales sur les traces de Roger Girod. De son canton d’adoption, Walo a très vite fait un laboratoire de recherche mais aussi de transformations institutionnelles, renouvelant foncièrement les rapports entre l’action publique et le travail scientifique. Dès 1965, avec le soutien du ministre André Chavanne, il créa le Service de la recherche sociologique, unité d’observation et d’interpellation du travail de l’école, posté à l’intérieur même du Département genevois de l’instruction publique. Directeur de cette entité ( puis du Service de la recherche en éducation qui lui a succédé ) jusqu’en 1997, il a développé un nombre considérable d’axes de travail dont les traces restent perceptibles aujourd’hui : la production et l’analyse de données statistiques à fonction descriptive et explicative ; des enquêtes ciblées sur des enjeux pédagogiquement et politiquement sensibles ( les inégalités de chance de réussite scolaire, les effets de la sélection précoce, les liens entre pratiques pédagogiques et apprentissages des élèves, les relations parents-enseignants, la formation professionnelle, le pilotage des réformes ) ; un programme national de recherche sur l’efficacité des systèmes de formation ; des recherches-actions ( telle l’aventure RAPSODIE ) associant les chercheurs de son service et des équipes militantes d’enseignants ; de nombreux partenariats nationaux et internationaux cherchant à comparer les expériences et à fonder les choix politiques sur des indicateurs fiables car mutualisés. Jamais à court d’idées et d’ambition de fédérer les compétences, Walo Hutmacher a par ailleurs et tour à tour présidé la Société suisse de sociologie, le Conseil de politique des sciences sociales de l’Académie suisse des sciences humaines et sociales, la Fondation des Régions européennes pour la recherche en éducation et en formation. Il a été secrétaire général de l’Association internationale des sociologues de langue française et co-responsable (avec son compère Norberto Bottani du Centre pour l’innovation et la recherche en éducation) du projet INES de l’OCDE : International indicators of the educational systems. La constitution progressive d’un champ d’expertise à la fois autonome et soucieux des besoins de la Cité a été la marque distinctive de son esprit à la fois pragmatique et acéré.

 

Le ton docte et posé de celui qui ne s’en laisse pas conter

Parallèlement à ce travail de terrain, Walo Hutmacher a enseigné de 1973 à 1998 à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation. Du ton docte et posé de celui qui connait ses sources et tient à les partager, Walo a fait profiter ses étudiantes et étudiants de sa profonde connaissance de l’histoire des idées sociologiques ( Weber, Durkheim, Elias, Bourdieu, Foucault, Touraine, Boudon, Giddens, Morin, etc. ) et de l’acuité de son regard sur un monde de l’école qui trouvera difficilement meilleur ami critique. Son fameux cours Éducation et société articulait la déconstruction des mécanismes producteurs d’inégalités et la compréhension du travail ordinaire des enseignant·es. Combiner tranchant théorique et rondeur des formulations est un art ô combien difficile, dans lequel le navigateur émérite souquait ferme et gardait son cap quels que fussent ses diagnostics et leur popularité. Walo est ainsi l’auteur de publications clés sur la production des inégalités dans et par les systèmes scolaires, le rôle des structures et de l’organisation du travail dans la sélection des élèves, la corrélation entre choix didactiques et distribution des résultats, les liens entre transformations sociales et innovations éducatives, l’évolution de l’opinion publique à propos de l’école et de ses missions, la mondialisation de la culture et de la forme scolaire, la laïcité et l’éducation à la citoyenneté, la professionnalisation du métier d’enseignante et d’enseignant. L’exigence était toujours haut placée, autant pour l’auteur que pour le lecteur découvrant, grâce à lui, ses éventuelles contradictions. « L’école a besoin de l’échec » constata par exemple un article ironiquement provocateur : vérité difficile à entendre mais précieuse à méditer. Savons-nous assez gré aux briseurs de tabous, à leur refus de s’en laisser conter, aux remèdes contre les bonnes paroles et la pensée magique qu’ils prennent soin
– quelle que soit leur amertume – de nous faire avaler ?

 

Vive l’intelligence partagée !

Walo Hutmacher n’a fui aucune confrontation. Toujours prêt à servir, jamais à flancher. Partie prenante des réformes, des expérimentations, des controverses à leur propos, il n’a rien galvaudé de l’honnêteté intellectuelle requise par sa fonction. Il n’a pas craint l’odeur de soufre d’une sociologie sans faux-fuyant, plaçant le bien commun avant les bonnes manières. Au moment de son départ à la retraite, il y a plus de vingt ans, son complice en insolences Philippe Perrenoud a rangé Walo au rang « des francs-tireurs, qui prennent le risque d’être éjectés d’un cercle ou d’un autre, et qui le sont, de temps à autre, pour avoir trop abusé de l’esprit critique, avivé ou mis en évidence les contradictions du système, au grand dam de ceux qui veulent faire croire que tout est sous contrôle ; de tels experts sont respectueux de la démocratie, mais pas de la pensée officielle ». Jamais Walo Hutmacher n’a trompé son monde. Toujours il a pris le risque du dialogue affuté, de l’alliance batailleuse, de l’intelligence partagée : car on ne change pas le monde par la seule convivialité ; la ligne de crête se trouve entre rupture et continuité, cohérence et compromis, éthique de la conviction et de la responsabilité. Une pensée à l’œuvre a trop d’imagination pour se féliciter du statu quo. Pour cette leçon-là comme pour toutes les autres, Walo : félicitations ! •

 

Les numéros complets de la revue, les dossiers pédagogiques et les articles qui les constituent peuvent être consultés par les abonné·es connecté·es.
Faute d’abonnement, il est possible de les obtenir au format PDF. [Numéro ou Dossier : 11 CHF; Article : 2 CHF.]
Si disponibles, des éditions imprimées des numéros de la revue peuvent être commandées à secretariat@revue-educateur.net.

S'abonner Accéder au numéro complet

SER

Secrétariat du SER

Ouvert du lundi au jeudi de 08h30 à 16h30 CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

Samuel Rohrbach, président Tél : 079 / 251 22 42

s.rohrbach@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Leticia Resenterra

l.resenterra@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél :078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net