ECOLE À LA MAISON, ENTENDRE RAISON

ECOLE À LA MAISON, ENTENDRE RAISON

Communiqué du SER

Depuis la fermeture des classes et l’enseignement à la maison, les enseignant∙es ont fait preuve d’un professionnalisme confirmé et se sont investi∙es sans compter pour faire vivre cette école à distance à laquelle personne n’était préparé. Malgré cet engagement conséquent, de nombreux problèmes freinent une bonne application de cet enseignement à la maison. Le Syndicat des enseignants romands (SER) appelle donc les autorités à une plus grande concertation et à une meilleure coordination afin de mettre en place un dispositif applicable par toutes les familles, respectant l’égalité des chances et la gratuité de l’école publique.


Comme annoncé, le SER suit attentivement les applications des mesures dans les cantons. Si les premiers retours du terrain concernant la mise en place de l’école à la maison en raison de la fermeture des établissements scolaires sont positifs et montrent l’engagement conséquent des enseignant∙es qui ont su faire preuve d’une grande capacité d’adaptation et d’une créativité à souligner, de nombreux problèmes ont été rencontrés et soulevés, par exemple :


• Les serveurs et sites à disposition sont souvent surchargés et ne permettent pas un suivi correct des activités scolaires.
• La gestion par les familles du travail scolaire et du temps à y consacrer n’est pas évident, et ce d’autant plus que beaucoup de parents effectuent du télétravail.
• De nombreux enfants ont une présence devant l’écran supérieure aux normes conseillées en raison du cumul des activités scolaires et de loisirs.
• La mise en application dans les familles pose problème : manque de matériel lié à l’informatique (postes de travail, imprimante, papier, …), mauvaise connexion internet, manque d’espace dans le logement pour un travail au calme, …
• Une bonne partie des coûts induits par cet enseignement à la maison est supportée par les familles et les enseignant∙es.
• L’incertitude liée aux évaluations et aux conditions de passage à l’année subséquente perturbe la qualité de cet enseignement.
• Les diverses et nombreuses communications officielles arrivant parfois tard dans la journée ou la semaine ont souvent provoqué des tensions.


Pour le SER, la période allant jusqu’aux vacances de Pâques est à considérer comme une phase de transition. Pour la suite et si la situation venait à perdurer, le SER demande que les autorités cantonales coordonnent, d’entente et en collaboration avec les associations professionnelles, la mise en application de cet enseignement à distance en :


• définissant un cadre horaire journalier et/ou hebdomadaire adapté aux âges des élèves et tenant compte d’une différence évidente entre exigences scolaires demandées à l’école et celles attendues pour un travail à la maison ; Le nombre d’heures d’activité doit être restreint afin de permettre aux familles de concilier à la maison les activités professionnelles, le suivi du travail scolaire effectué et la vie familiale.
• tenant compte de la créativité et du professionnalisme des enseignant∙es pour proposer des activités de consolidations et de révisions ;
• ouvrant toutes les plates-formes d’échanges existantes dans les cantons pour les rendre accessibles à tou·tes les enseignant·es romand·es. Ces plates-formes seront alimentées par les enseignant·es et le personnel pédagogique des différents services, et dans lesquelles il·elles pourront aller puiser si le besoin s’en fait sentir chez eux∙elles ;
• informant les parents au sujet des normes conseillées concernant le temps de présence devant les écrans et en les invitant à les gérer au mieux en priorisant les activités scolaires ;
• établissant des règles claires prenant en compte les conditions de cette période particulière concernant l’évaluation, les examens et les transitions.


En ces temps particuliers, l’économie, mais aussi les familles doivent être aidées et soutenues. Un suivi de l’enseignement correct et réalisable pour tous les enfants et par toutes les familles doit être proposé. Le SER et ses affilié∙es continueront d’oeuvrer de manière solidaire pour que tous les enfants puissent bénéficier d’un enseignement de qualité, malgré la situation.

Articles similaires

Multinationales responsables: nous voterons

Multinationales responsables: [...]

04 Jun 2020

L'initiative pour des multinationales responsables passait aujourd'hui devant la conférence de conciliation du parlement. Elle a décidé…

Lire
Des nouvelles d'éducation21

Des nouvelles d'éducation21

27 May 2020

La lettre d'information électronique news21 rend compte mensuellement de l'actualité des acteurs de l'éducation en vue d'un développement durable (projets…

Lire
Pétition NON à la réouverture des écoles le 11 mai déposée

Pétition NON à la réouverture [...]

27 Apr 2020

Le lendemain de l'annonce du Conseil fédéral de la réouverture des écoles le 11 mai, des particuliers ont lancé une pétition "Non à la réouverture des…

Lire
Journée internationale des femmes: les syndicats de l’éducation se mobilisent

Journée internationale des [...]

08 Mar 2020

L’année 2020 est une année importante en matière de droits des femmes. Il y a 25 ans, en 1995, des femmes du monde entier se sont réunies à Pékin (Beijing…

Lire
Des conseils d'élèves dans tous les établissements du canton

Des conseils d'élèves dans [...]

27 Feb 2020

Dans le cadre de la célébration des trente ans de la convention relative aux droits de l'enfant, le Conseil d'Etat valide la concrétisation de trois…

Lire
Multinationales responsables: séance d'information

Multinationales responsables: [...]

17 Jan 2020

Une majorité de la population suisse approuve l’initiative pour des multinationales responsable et souhaite un changement de comportement de la part de…

Lire
Tous à la manif!

Tous à la manif!

28 Nov 2019

A Genève, la commission des finances a amendé le 20 novembre le projet de budget du conseil d'Etat en supprimant les 412 postes qui y figuraient. Une…

Lire
60  et 30 ans

60 et 30 ans

20 Nov 2019

La Déclaration des Droits de l'Enfant a été adoptée par l'Assemblée générale des Nations-Unies le 20 novembre 1959, soit il y a 60 ans. 30 ans…

Lire
Une mine contamine des enfants

Une mine contamine des enfants

19 Nov 2019

Dans les Andes péruviennes, une mine gigantesque de Glencore empoisonne des enfants auxmétaux lourds. La mine de Volcan cause une pollution gravissime de…

Lire
Solidarité avec les activistes prodémocratie à Hong Kong

Solidarité avec les activistes [...]

19 Nov 2019

L'Internationale de l'Education (IE) encourage ses organisations membres à soutenir le syndicat de l’éducation HKPTU (Hong Kong Professional…

Lire
En appui au peuple algérien

En appui au peuple algérien

08 Nov 2019

Le Comité syndical francophone de l'éducation et de la formation (CSFEF),  dont le SER est membre, soutient le peuple algérien dans sa…

Lire
Soirée d'information à Sierre

Soirée d'information à Sierre

31 Oct 2019

Faisant suite au dernier rebondissement du Conseil des Etats le 26 septembre dernier, une troisième soirée d'information et de discussion sur l'…

Lire

SER

Secrétariat du SER

Ouvert du lundi au jeudi de 08h30 à 16h30 CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

Samuel Rohrbach, président Tél : 079 / 251 22 42

s.rohrbach@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Leticia Resenterra

l.resenterra@le-ser.ch

Finances

Carole-Lyne Farquet

c-l.farquet@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél :078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net