Concept de pédagogie spécialisée: oui, mais

Concept de pédagogie spécialisée: oui, mais

La consultation relative au concept de pédagogie spécialisée s’est achevée fin mai. Du côté du SEJ, un travail de fourmi a été réalisé pour étudier, comprendre et apprécier ce projet auquel aucun enseignant n’a été associé pour son élaboration. Dommage, car les réserves s’expriment désormais. 

S’il y a entrée en matière du SEJ sur la création d’une école intégrative, des conditions pouvant permettre l’application d’une pédagogie de la différenciation doivent préalablement être adoptées et réalisées.

En préambule, nous nous arrêtons pour l’heure à une première étape avec une école intégrative. Le concept mis en consultation entretient une certaine confusion avec la création d’une école inclusive. La différence est pourtant gigantesque. Si l’objectif de l’inclusion scolaire peut s’entendre, le passage de la situation actuelle à ce modèle rêvé n’est pas pensable d’un seul coup de crayon. Il faudra du temps pour y arriver et passer par un grand nombre d’étapes. D’où les conditions préalables, avant même l’organisation en une école intégrative, exigées par le SEJ.

Une décision forte sur les normes d’effectifs doit être prise. Il n’est pas concevable que l’école souhaitée dans le concept soit développée avec des effectifs déjà difficiles à gérer dans les classes «ordinaires» actuelles.

La formation des enseignants, initiale et continue, doit être pensée et mise en place avec la participation active de la HEP-BEJUNE. Les enseignants ordinaires d’aujourd’hui, y compris ceux qui sortent de formation, ne sont pas armés pour répondre aux défis de l’école intégrative.

Pour les enseignants spécialisés, qu’il faudra en nombre, il est nécessaire de revoir leurs tâches. Le SEJ les voit comme des enseignants d’abord, référents pédagogiques pour les enseignants ordinaires ensuite. Le concept les décrit comme des agents pédago-administratifs mettant en place l’organisation globale de l’école intégrative et assumant la plus grande part de l’administration qui en résulte. Des moyens et des outils pédagogiques devront être conçus. Même si l’on ne peut envisager de modèles lorsque l’on parle de différenciation, la manière d’atteindre les objectifs de formation, qu’il faudra par ailleurs définir, doit précisément être multiple, d’où la nécessité d’avoir accès à des moyens d’enseignement diversifiés. L’école intégrative, avec l’ensemble des pouvoirs décisionnels accordés aux parents quant à la prise de mesures spécifiques en faveur de leur enfant, n’a aucune chance de se développer harmonieusement. Il est temps de reconnaître le professionnalisme des enseignants qui participent à la construction d’individus aptes à assumer leur avenir. Ce professionnalisme est trop souvent contesté par certains parents et insuffisamment apprécié, pour contrer ceux-ci, par les autorités scolaires. La balance entre les droits et les devoirs de chacun des acteurs de l’école se déséquilibre de plus en plus. Davantage de droits pour les parents et les élèves; davantage de devoirs pour les enseignants. C’est la tendance que l’on constate depuis quelques années. Il faut l’inverser. La rédaction enfin de cahiers des charges pour les enseignants serait de nature à y contribuer.

D’autres aspects méritent que l’on s’y arrête. La suppression d’emblée de structures spécifiques comme les classes de soutien, les sessions d’enrichissement ou la classe atelier ne doit pas être décidée sur l’autel du concept rêvé. L’impact financier du projet doit aussi être affiné, de manière à ce que les revalorisations inévitables de statuts d’enseignants ne soient pas oubliées. Nous y reviendrons, car on ne fait que commencer la réflexion.

Pour lire l'article complet, veuillez vous abonner à la revue

S'abonner Accéder au numéro complet

SER

Secrétariat du SER

Ouvert du lundi au jeudi de 08h30 à 16h30 CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

Samuel Rohrbach, président Tél : 079 / 251 22 42

s.rohrbach@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Leticia Resenterra

l.resenterra@le-ser.ch

Finances

Carole-Lyne Farquet

c-l.farquet@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél :078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net