An 09 tout neuf Bonne année? On verra!

An 09 tout neuf Bonne année? On verra!

Pétri de son allègre cortège de nobles déterminations, voici l’an zéro neuf tout neuf. Pour la Romandie, et plus singulièrement pour l’école vaudoise, son organisation, son futur et ses agent-e-s, ce devrait être une nouvelle livraison d’importance. 

 

En premier lieu, le projet HarmoS, qui doit conduire à la refonte de la Loi scolaire vaudoise, est sur les rails. Chargés de défricher le terrain, les groupes techniques sont désormais au milieu du gué. 

La restitution de leurs premiers travaux, le 19 décembre dernier, laisse entrevoir de bonnes choses. Mais laisser s’ébattre et se fatiguer les chevaux avant de les assouplir au dressage est de politique ordinaire… Serait bien fou dès lors celui qui s’aventurerait à monnayer la peau de l’ours. 

Les travaux vont maintenant s’accélérer. Dans quelques mois, on devrait avoir quelque chose de plus solide. Les délégué-e-s de la SPV, le 27 mai, pourraient déjà avoir à se prononcer. On l’a dit, quoi qu’il advienne, le comité ne proposera pas de demi-mesure: si, disons, les trois quarts des positions de la SPV étaient retenues, la défense de la nouvelle loi comme contre-projet à l’initiative d’AVEC serait active et militante. Dans le cas opposé… En toute manière, faire battre l’initiative Ecole 2010 ne sera pas facile! Croire le contraire est la certitude d’aller dans le mur. Ensuite, alors que le tsunami DECFO n’est de loin pas encore calmé, les statuts respectifs des doyen-ne-s et des praticiens-formateurs doivent être stabilisés le plus rapidement possible. Sera-ce réalisable pour les doyen-ne-s avant l’adoption d’une nouvelle loi scolaire et de son règlement? Rien n’est moins sûr. En ce qui concerne les praticiens-formateurs, une nouvelle décision de la cheffe du département devrait être édictée dans les semaines qui viennent. 

Sur ces deux fonctions, la SPV ne saurait se prononcer seule. Le temps venu, elle consultera «ses» doyen-ne-s et appuiera son éventuel soutien à un nouveau statut des pra-fos sur la décision d’une assemblée de l’intersyndicale. Le plus haut degré d’équité entre les ordres d’enseignement et avec la pratique ordinaire de l’enseignement doivent guider la recherche de solutions. 

Enfin, sur le plan de la Romandie, la consultation sur le Plan d’études romand (PER) est en phase d’analyse. A l’inverse de ce qu’on pouvait craindre, en de nombreux endroits, ce sont des travaux conséquents qui ont pu être conduits par les équipes de maîtres vaudois. Les retours que nous en avons indiquent une réception plutôt positive du PER, quand bien même la SPV a pu se montrer relativement sévère, notamment sur la question de la formation générale et les saucissonnage en milliers d’attentes «fondamentales». 

Mais de manière récurrente, des chercheurs aux collègues les moins informés, toutes et tous affirment avec force que les pratiques enseignantes sont fortement orientées par les moyens d’enseignement. Quoi qu’on puisse en penser, cette donnée doit en conséquence être prise en compte en première ligne par les décideurs. Or, il y a là bien du souci à se faire. Du côté de la CIIP, des échos font état de tensions et d’atermoiements du plus mauvais genre, dans le contexte d’une «romandisation» des moyens où les cantons ne sont plus que partiellement maîtres des choix et inféodés à un calendrier très aléatoire. Il y a notamment la question des moyens de français, mais aussi de ceux d’anglais – en panne – et de maths 7-9, ces derniers sans doute bien moins utilisés que d’aucuns le laissent entendre… Sur ce plan, les responsables du dossier au sein de la CIIP doivent se ressaisir. Bonne livraison alors, en perspective pour l’année 2009 ?

Il y a de quoi faire, mais à condition que les volontés positives soient au rendez-vous!

Pour lire l'article complet, veuillez vous abonner à la revue

S'abonner Accéder au numéro complet

SER

Secrétariat du SER

Ouvert du lundi au jeudi de 08h30 à 16h30 CP 416 / Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 59 60

ser@le-ser.ch

CONTACTS

Bureau du comité du SER

Samuel Rohrbach, président Tél : 079 / 251 22 42

s.rohrbach@le-ser.ch

Olivier Solioz, vice-président

o.solioz@le-ser.ch

Jean-Marc Haller, SG

sg@le-ser.ch

Pierre-Alain Porret, SG nommé

p-a.porret@le-ser.ch

Administration

Véronique Jacquier Darbellay

v.jacquier@le-ser.ch

Leticia Resenterra

l.resenterra@le-ser.ch

Finances

Carole-Lyne Farquet

c-l.farquet@le-ser.ch

Educateur

Bureaux

Educateur CP 416 Av. de la Gare 40 1920 Martigny 1 Tél : 027 / 723 58 80

secretariat@revue-educateur.net

Rédactrice en chef

Nicole Rohrbach Tél :078 / 742 26 34

redaction@revue-educateur.net

Prépresse et régie publicitaire

Sylvie Malogorski Défago Tél : 027 / 565 58 43

communication@revue-educateur.net