Historique et raison d'être

Le SER est à la fois un syndicat et une association professionnelle très ancienne qui a souvent su anticiper les problèmes et poser maintes réflexions de fond.

  • En 1864, une association s'est créée sous le nom de Société des Instituteurs Romands (SIR).
  • Elle devint Société Pédagogique Romande (SPR) en 1889, lorsque les institutrices furent statutairement admises comme membres de la société.
  • En 1998, elle a fusionné avec le Cartel romand des associations d'enseignants secondaires et professionnels (CARESP) pour devenir le Syndicat des enseignants romands (SER).
  • Son organe de presse, L'Educateur, a vu le jour en 1865.

Dès le début de son activité, notre faîtière romande a mis au centre de ses préoccupations le bien des élèves, spécialement ceux des classes sociales défavorisées, la recherche des progrès en pédagogie, l'amélioration du statut et de la formation du corps enseignant. Un congrès est régulièrement organisé depuis 1866. (Voir le document répertoriant les thèmes et les résolutions des congrès).

Les rapports, édités l'occasion de chaque congrès, ont apporté des idées nouvelles qui ont souvent influencé l'évolution de l'école. Ce fut notamment le cas en 1962 avec le rapport intitulé Vers une école romande. Les résolutions, votées par les membres de la SPR de l'époque, proposaient d'harmoniser les systèmes scolaires des cantons romands (structures, programmes, formation des maîtres…). Une année plus tard, les autorités donnaient le départ officiel de la Coordination scolaire romande.

Quelques exemples de thèmes des récents congrès quadriennaux :

  • Vers une école romande (Bienne, 1962)
  • L'école, perspectives nouvelles (Genève, 1974)
  • Le statut de l'enseignant (Fribourg, 1978)
  • Ecole obligatoire et sélection scolaire (Sion, 1983)
  • Education et technologies nouvelles (Bassecourt, 1987)
  • L'école, institution publique ou supermarché ? (Yverdon, 1999)
  • Enseignant, quel horizon? (Neuchâtel, 2003).

Si la volonté d'harmonisation a été importante, elle est loin d'avoir été une obsession constante. Une défense plus globale et solidaire de l'école et de la profession, malgré et avec les disparités cantonales, semble avoir été de tout temps la voie suivie inlassablement par les collègues engagés à tous les niveaux de notre association. A quoi s'est ajouté le souci de l'évolution de l'école et de sa place dans la société, indépendamment des réalités cantonales parfois différentes.

Pour en savoir plus sur l'évolution de notre faîtière romande, ses préoccupations au fil de ce siècle et demi d'existence et les perspectives auxquelles elle doit s'attendre, on lira avec intérêt le document "Le coeur de la mission du SER" (ci-dessous), qui a été demandé par l'assemblée des délégué-e-s en 2012.

 

1 fichier
Le coeur de la mission du SER
2 Jan 2013
-
De référence
Fichier attachéTaille
PDF icon Document "Le coeur de la mission"376.34 Ko