Chers membres de l’AMCOFF!

Le 1er février dernier, l’Association des Maîtres du CO Fribourgeois Francophone a tenu son assemblée générale annuelle à l’Auberge du Lavapesson, lieu choisi pour son accessibilité autoroutière (sortie Fribourg-Nord) et qui a permis de réunir des membres provenant de tout le canton.

Commençons par les bonnes nouvelles: le budget a été respecté et les finances de l’association sont saines au point de réaliser un léger bénéfice. Par ailleurs, signe que la motivation et l’ambiance sont au beau fixe, le comité actuel se maintient au complet: le président Christophe Gobet, soutenu par Vincent Di Falco, Emmanuel Scerri, Ivan Corminboeuf et Alejandro Berrios. En cas d’intérêt, n’hésitez pas à nous contacter pour étoffer le comité qui, idéalement, devrait avoir un représentant par CO.

Le rapport d’activités présenté magistralement par notre président nous a appris que plusieurs sujets qui nous ont mobilisés en 2017 sont actuellement en attente de réponse ou en phase de négociation: évaluation des enseignants, modification du règlement relatif au personnel enseignant et problématique de l’enseignement en demi-classe. Nous sommes également consultés sur le projet de qualité de l’école fribourgeoise ou sur les nouvelles directives relatives à l’évaluation des élèves. Lors de nos rencontres avec le Département et avec la Commission des directeurs de CO, nous avons pu défendre la position de l’association sur les sujets évoqués ci-dessus de manière détaillée et, dans une perspective plus large, nous avons fait part de nos craintes d’une multiplication des réunions hors du temps de classe, tendance qui risque de se confirmer dans les années à venir. Sur le front syndical, notre représentant à la Fédération des employés de l’État (FEDE) nous a fait part des inquiétudes liées à la caisse de pension.

Pour l’année 2018, l’AMCOFF a entrepris une action visant à clarifier les fiches de salaires dont la présentation nous paraît inutilement obscure. Nous demandons une plus grande transparence dans les informations qui nous sont transmises, par exemple concernant le calcul de la garantie de poste qui peut révéler quelques (mauvaises) surprises. Affaire à suivre...

L’épuisement, au CO aussi

La partie consacrée aux propositions des membres a été très riche, plusieurs questions et interventions vont permettre au comité d’orienter son action pour le futur. Difficile de tout résumer, mais voici quelques points. Le sujet brûlant de l’arrêté fédéral sur le financement des activités scolaires a bien sûr été abordé et nous demanderons à participer aux discussions entre l’État et les communes.

Des cas d’épuisement au travail dans plusieurs CO ont été évoqués, ce qui fait écho avec les résultats de la grande enquête sur la santé au travail réalisée par le Syndicat des enseignants romands. La problématique de l’augmentation de la charge de travail et de l’épuisement professionnel sera une priorité à l’avenir et nous encourageons nos membres à faire bon accueil à la nouvelle enquête du SER sur le temps de travail.

Pour finir, nous adressons nos remerciements à nos collègues Stéphane Simonet et Marie-Christine Delley qui nous ont brillamment représentés dans des groupes de travail (code de déontologie et directives d’évaluation). C’est un magnifique engagement de leur part.

Parlez de l’AMCOFF autour de vous, cotisez, faites cotiser, c’est ainsi seulement que la voix des enseignants sera entendue et pourra peser dans l’évolution de l’école fribourgeoise. N’hésitez pas à nous contacter grâce au site https://www.amcoff.ch en cas de questions ou de revendications. Toujours à votre écoute! •

L'accès aux documents est réservé aux abonnés.