Pour le maintien de l’éducation aux médias : NON à No Billag.

Le Syndicat des Enseignants Jurassiens dit "NON à No Billag".

Les enseignants jurassiens craignent une acceptation de l’initiative « No Billag ». Outre le fait qu’elle s’attaque au service public audiovisuel, mettant en danger la qualité et la diversité de l’information diffusée dans notre canton, il y a une mise en danger réelle du matériel pédagogique fourni par la RTS. Par exemple, le site « RTS découverte » n’assurerait plus la création de dossiers pédagogiques s’adressant aux élèves de tous les âges et répondant aux exigences des domaines et objectifs du Plan d’études romand (PER).

L’éducation aux médias prend une place de plus en plus importante dans les programmes scolaires. Les ressources médiatiques provenant de la RTS, en collaboration avec d’autres organismes faisant de l’éducation aux médias, seraient menacées. Enfin, les ateliers pédagogiques (TV et radio) organisés par les bureaux régionaux de la RTS sont des moments fondamentaux permettant aux élèves d’expérimenter pratiquement ce que les métiers en lien avec les médias représentent. Un intérêt pour ces professions peut naître après ce genre d’expérience.

Ces prestations disparaîtront avec la RTS car les moyens de les réaliser ne seront pas mis à disposition par d’autres acteurs de la presse audiovisuelle. Les cantons ne pourront pas développer dans leur propre service des unités pouvant créer des moyens pédagogiques du même type et du même niveau. Ce serait une perte terrible en ressources utiles à l’enseignement partout en Suisse. C’est un risque que nous ne voulons pas courir.

Dans l’intérêt des écoliers jurassiens, nous vous invitons donc à dire NON le 4 mars à l’initiative No Billag.

source: communiqué SEJ