Le Syndicat des enseignant-e-s de toute la Romandie

Le 26 juin 2017, le SER a reçu officiellement la démission de la Société Pédagogique Vaudoise (SPV) pour le 31 décembre 2017.

Dès l’été 2016, le SER avait été mis au courant des problèmes financiers rencontrés par la SPV.

Lors de notre assemblée des délégués du 26 novembre 2016, plusieurs décisions avaient été prises pour soutenir la SPV :

  • un soutien à hauteur de 25'000 francs par année durant trois ans ;
  • une dérogation aux statuts permettant à la SPV de démissionner au 31 décembre 2017 en l’annonçant au plus tard six mois avant cette date, au lieu d’une année, afin de pouvoir trouver une solution.
  • Une première baisse de la cotisation à 110 francs à condition que la SPV reste membre du SER en 2018, valable dès 2017.

Le comité SPV, suite à l’assemblée des délégué-e-s SPV extraordinaire du 30 novembre, a été mandaté pour demander au SER d’adapter ses cotisations et de les faire passer de 121.50 à 80 francs par an.

Les délégué-e-s du SER, lors de leur assemblée du 20 mai 2017, ont refusé cette demande. Cependant, les délégué-e-s ont décidé d’être solidaires avec leurs collègues vaudois, tout en souhaitant que le SER continue d’œuvrer comme il le fait sans restreindre sa voilure de manière trop conséquente, en proposant une cotisation à 100 francs.

Cet important pas en direction de nos collègues vaudois n’a donc pas suffi. Le 1er juin 2017, les délégué-e-s de la SPV ont préféré quitter le SER.

Le SER regrette cette décision. Cependant, il continuera de représenter et de défendre les enseignant-e-s de toutes la Suisse romande.